Les Médisantes

Les Médisantes à la soirée Diesel…

Posted on: octobre 13, 2008

Samedi dernier c’était, comme grand nombre le sait, l’événement worldwide Diesel xXx Party… Bien sûr, comme les Médisantes sont des furies, elles avaient trois petits sésames en cuivre pour y accéder… Par La Râleuse.

Première étape : la navette pour se rendre Porte de Saint-Cloud.

Rdv rue de la Reine, nous sommes avec nos amis, excités par cette soirée car nous ne savons pas encore à quoi nous attendre… On monte dans la deuxième navette, et bien sûr nous nous précipitons dans le fond du bus, histoire de jouer le revival de nos années collège lorsqu’on se battait pour avoir les 5 places du fond dans le car qui nous conduisait à la piscine, car au fond c’était pour les gens cools, ça va de soi.

Je prends la place centrale, car j’adore observer les gens et puis ça me rappelle les voyages scolaires, et mon statut de chef de bande de l’époque… (J’étais très autoritaire quand j’étais enfant).

Et là commence un festival de tenues plus improbables les unes que les autres (mais je suis sûre que La Snob vous en reparlera asap…). Heureusement que nous avions ça pour nous divertir car la navette/bus/car tarde à partir et je me gèle avec la clim… Départ en fanfare, le chauffeur est un fou, j’ai bien cru que nous allions tous y rester. Je me contiens, je ne râle pas, trop excitée d’arriver sur les lieux pour voir ce que Diesel nous réserve !

Deuxième étape : faire la queue.

Je déteste attendre. On nous fait poireauter dans une queue non-organisée sur de la terre battue (mes chaussures sont pourries d’entrée, ça m’énerve un peu). Au bout d’une bonne demi-heure, on finit par rentrer sauf qu’il n’y a pas foule (alors pourquoi nous faire attendre autant ?).

Troisième étape : Profiter de la soirée ?

Bref, je me dirige vers le bar, et là nouvelle déception : ils ne servent à boire qu’un quart d’heure toutes les heures. Non mais c’est quoi ce délire ? Je veux bien que tout soit gratuit, mais on n’empêche pas les gens de boire quand ils le veulent !!! J’attends. Croise Sarah Marshall, Pierre-Mathieu et des comédiens de téléfilms du Cours Florent…Mouais. Je finis par avoir un verre, mais l’ambiance n’est toujours pas là. C’était mou, les gens n’étaient pas souriants, bref vraiment pas une ambiance festive (enfin selon moi). Bref, je me suis ennuyée ferme pendant deux heures (deux heures quand même), et vous savez bien que je déteste l’ennui. Ce qui fait que je suis partie. Oui, j’ai quitté la soirée Diesel où tout le monde voulait aller (il y avait des places en vente à 400€ sur Ebay , vous vous rendez compte ?), laissant la Snob derrière moi…

Suis-je trop vieille ? Ou alors est-ce que la soirée était ratée ? A en croire la masse de gens qui sont partis en même temps que moi (et qui ont râlé dans le métro avec moi), je n’étais pas la seule déçue… Diesel ça craint (d’ailleurs je n’ai jamais aimé leurs jeans !). Si vous aussi vous y êtes allés, n’hésitez pas à me faire part de votre avis…

La Râleuse, qui a gâché son samedi soir…

Publicités
Étiquettes : ,

12 Réponses to "Les Médisantes à la soirée Diesel…"

100% d’accord.

Loin d’être blasé, je me faisais une joie d’y aller.
La queue, bon…c’était un peu chiant, mais logique.
Une fois rentré, je me dis que ça sent bon. Filles splendides, styles improbables et un son bien fat. Je me dirige vers le bar, j’attends 10mn que le barman qui n’en était visiblement pas un me serve un verre.

Enfin…un verre de 1,5cl de vodka noyé dans 10glaçons et une belle dose de schwepps. Qu’a cela ne tienne, ce doit être une erreur. Après 4 autres verres de ce même breuvage de collegien, le seul effet notable est…une irresistible envie de pisser.

Et c’est là ou ça s’aggrave. 15 chiottes prefabriqués pour…4000 personnes qui avaient fait la même erreur que moi, enchainer les verres de jus de fruit (et leur larme de vodka respective…) Resultat, 25 mn d’attente au toilettes.

Le resultat? On est parti à 1h du mat, déçu, car ce n’est pas sur l’alcool que diesel aurait du faire des economie et c’est un bien mauvais calcul.

Bon nombre ont été déçus de cette soirée…C’est navarant mais loin est l’époque ou l’on pouvait se contenter de banga pour faire la fête.

La soirée n’a pas pris, elle fut aussi décevante que le buzz fut important.

Tout à fait d’accord ! Ton commentaire vient en rajouter une couche sur mon billet !
J’avais zappé le passage des toilettes de chantier ! Je suis partie à minuit et demi, après 6 verres de jus de pomme avec de vodka coupée à l’eau..et sans avoir pu aller aux toilettes !!!!!!

Aaaaah!!!
Mais tout ça c’est parce que vous êtes partis au moment où tout commençait réellement!
Bon je ne vais pas dire que la soirée était à la hauteur de mes attentes, j’ai moi aussi été un peu déçue. Lieu trop grand pour le nombre de personnes, pas assez de performance, déception alcoolique…
En fait tout à commencé à partir de 1h30 / 2h00. Là, la chaleur commence à monter avec Prodigy, puis Pedro Winter, et c’est le feu quand Justice arrive, avec un set énormissime. A coté de ça, on peu enfin boire à notre soif Vodka et Champagne.
Au final, tout le monde est évacué de la piste qui à cédé sous la folie des danseurs en transe!
4h00 : extinction des feux, récupération des affaires au vestiaires (sans queue) et retour en navette (sans attendre).
Donc oui, du positif et du négatif dans cette soirée. Mais surtout gros coup de pub pour Diesel!

eh merde….c’était donc ça…ils ont gardé l’alcool pour faire ça en petit comité. Le gymnase n’était pas nécessaire dans ce cas…

Comme quoi il aurait fallu persévérer comme la Snob !

moi je voulais bien…c’est ma vessie qui n’était plus d’accord.

salut

je suis kamel de la sécurité de la soiré disel c t mon premier jour impossible de géré le carré vip

La Snob/ Les Médisantes

Ah parce qu’il y avait un carré VIP???

C’était le coin à moitié fermé à gauche de la scène? Effectivement totalement ingérable….

oui

Je dois dire, que ce blog m’a été recommandé par une excellente amie et que j’arrive après la bataille, il est vrai, mais je ne résiste pas à congratuler madame La Râleuse pour le récit épique (et véridique!) de cette soirée, hautement décevante.

Pour ma part, je m’en étais fait tout un flan et j’étais loin d’être la seule ! Que de déception…

Mes escarpins charles Jourdan ont failli rendre l’âme dans la tranchée de boue où l’on nous faisait barboter à l’entrée, histoire, encore une fois (et c’est si français!) de vous mettre à cran avant que de passer le seuil du club (comme ça, l’indice de votre ego perfore le 100ème grade lorsque qu’enfin, vous entrez dans ce qui, en somme s’appelle une boîte. Oui, vous y êtes et si vous y êtes arrivés, c’est que ma foi, vous l’avez mérité, vous êtes quelqu’un…d’exceptionnel ! et vous pourrez vous flatter d’en avoir été).

Bref, étant d’une nature totalement hermétique à ce genre de mascarades parisiennes, je coupe droit devant et me retrouve en première ligne de mire. Heureusement, j’ai esquivé les deux heures de queue règlementaire. Pour ce qu’il y avait à voir (et à boire ! on ne le dira jamais assez), cela n’aurait jamais valu la peine.

Disons le, j’ai été déçue, tout le monde avait l’air de s’ennuyer, le nombre de gens assis à regarder d’un oeil morne les écrans plasma suspendus au dessus du bar en est la preuve!

J’en faisais aussi partie je dois dire, tout en sirotant ma vodka triple pomme. Quant aux toilettes en préfabriqué, je ne m’y suis pas risquée, il y a des limites à tout !

La vérité, c’est que je crois qu’au fond, si nous sommes autant déçu, c’est que Diesel nous a eu.

Mais oui, nous pensions tous bien en profiter, se saouler au frais de la maison, passer la soirée du mois et s’amuser follement, mais non. Je suis également repartie aux alentours des une heure et demi, lasse.

Les paillettes ne sont plus ce qu’elle étaient, alors je le dis : Se faire avoir par Chanel, passe encore, l’élégance aurait fait passer la pilule, mais Diesel, ne m’en parlez pas ! La décadence italienne a fait son temps et d’ailleurs, preuve en est :

Ils ne sortent plus que des jeans délavés.

Ma chère Louna,

tout d’abord merci pour le compliment… C’est toujours très agréable à lire de bon matin ! 😉

Et oui nous nous sommes faits avoir en beauté par Diesel… (de toute façon je n’ai jamais aimé leurs jeans !) mais ce n’est pas grave au moins on aura vu (rapidement pour ma part) et critiqué…

Pas facile d’être au top, mais visiblement Diesel n’avait pas la bonne recette pour faire prendre la sauce!!!

A très bientôt Madame !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :