Les Médisantes

C’est la crise !

Posted on: octobre 29, 2008

Par la Râleuse.

Parfois, c’est la crise dans nos vies, mais on ne sait pas trop bien pourquoi. On a l’impression que tout s’effondre, que notre existence est plus que pitoyable, que rien ne va, qu’on n’avance pas comme on le voudrait… J’ai pu observer que ce phénomène est souvent cyclique et récurrent d’année en année, surtout lorsqu’on prend un peu d’âge.

Prenez La Snob ou même moi, il semblerait que cet épisode fort désagréable se soit abattu sans vergogne sur nous depuis deux semaines. On râle, on n’est pas motivées, on a envie de tout plaquer car rien ne semble nous satisfaire, rien ne va comme nous l’avions prévu. Mais pourquoi ? On a un toit, un travail, des amis, une vie sociale bien remplie, on fait du shopping, on sort… Pourtant tout va mal. Ma théorie sur le sujet, c’est que l’approche de son anniversaire n’arrange pas les choses. Bien au contraire ! On regarde un petit peu en arrière et on se dit qu’une année de plus est passée, qu’on approche bientôt la trentaine et qu’il ne s’est, cette année encore, « rien » passé de marquant dans nos vies – comprenez « on n’a pas trouvé le Grand Amour ». Nous vivons toujours un peu à la manière des étudiantes que nous étions il n’y a pas si longtemps – en bien mieux, car nous avons de la tune maintenant que nous sommes dans la vie active…

Certes, ce discours est vraiment digne d’une vraie bitch de première catégorie, car après tout, tout va pour le mieux dans nos vies : on a la santé, une famille et des supers potes, un toit dans le 7e, un repas chaud au restau, et bientôt (enfin j’espère) l’Amour avec un gentil garçon… Croyez-moi, j’ai bien conscience de tout cela ! Mais est-ce que cela veut dire que je n’ai pas le droit d’avoir un coup de mou ? D’ailleurs, ça me fait penser aux insupportables personnes qui, voulant vous sortir de votre perdition, tente le so banal laïus à faire pleurer dans les chaumières : il y a des gens qui vivent dans la rue, des enfants qui crèvent de faim en Afrique, des traders ruinés à cause de la crise financière, la guerre, le communisme, George W. Bush, le tremblement de terre au Pakistan et leur copine Machinette qui s’est fait plaquée, a perdu son taf et n’a plus un rond… And so what ? Ce n’est pas parce que je vais arrêter de m’apitoyer sur mon sort que cela va changer la face du monde ! D’autant, qu’il faut arrêter deux secondes d’être hypocrite : ce genre de questionnements personnels (voire problèmes existentiels, tout à fait madame) touchent 99% de la population !

Pourquoi les gens essayent toujours de vous sortir des chemins de la perdition ? Pourquoi faut-il toujours avoir droit à des discours pré-formatés (sensés vous aider à aller mieux) sur la misère du monde ? Pourquoi est-ce qu’on n’aurait pas le droit de râler ou faire la gueule de temps en temps ? Parce que mine de rien, c’est égoïste mais ça fait du bien…

La Râleuse, parfaitement dans son élément en ce moment.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :