Les Médisantes

C’est la grève, et alors ?

Posted on: janvier 29, 2009

La grève vue par La Râleuse.

Hello Hello,

Ca fait rudement longtemps que je ne suis pas venue râler ici dis donc… Milles excuses j’étais sacrément over-bookée ces derniers temps (avec noël, un déménagement le 30 et le 31 décembre, dont une logistique récupération-de-mes-meubles-à-800-bornes-de-Paris… Vous voyez le truc ? C’était l’horreur !). Et je ne parle pas de la reprise du taf en janvier…

Bref tout d’abord, je vous souhaite une très bonne année 2009 (mieux vaut tard que jamais, on est presque en février), tout plein de bonnes choses et tout le toutim !

Si je prends quelques petits moments pour vous aujourd’hui (du travail, bouh comme c’est mâââl) c’est pour vous parler de la grève (suite au billet de Deedee et aux innombrables commentaires qui ont fusés !).

Et oui la France (and the World) est en crise. On nous bassine avec la baisse du pouvoir d’achat, les travailleurs de Renault qui n’ont plus de boulot ‘cause personne n’achète de bagnoles en ce moment, etc etc…

Moi je fais un constat simple : aujourd’hui c’est la grève des transports et ceux qui bossent à Paris la redoutent, car ça fout tout le monde dans le caca pour aller travailler. Perso, je vis dans le 15e et bosse dans le 2e, donc au pire des cas j’ai chaussé mes superbes baskets (grises et roses en tweed, une réédition Vintage des 70’s by Nike) pour affronter les 6 kms qui séparent mon chez-moi et de mon boulot (pas un drame, le trajet est quand même plutôt agréable quand on passe par St-Germain). Parce que poser une RTT c’est juste impossible car je suis « aux 39h » (= travailler plus pour gagner plus, merci Nico !), prendre un jour de congés ? Hors de question je prépare mes vacances à New-York et mes vacances au soleil de cet été, je ne vais pas en griller un à cause de la RATP ! Et arriver en retard ? Ca me semble compliqué, mon boss est un maniaque des horaires*. Donc voilà, j’étais prête à affronter tout ça. Au final, j’ai pris le métro, j’ai eu ma rame instantanément et il n’y avait pas un chat… Mais pourquoi ?? Parce que personne ne bosse aujourd’hui tiens ! D’ailleurs, j’ai pu le constater ce midi en allant déjeuner au restau : pas un chat ! Les patrons de l’établissement étaient blasés.

Résultat : pas un rat dans leur gourbi = C.A en baisse pour un jeudi midi… Tu m’étonnes qu’ils ont les boules les gens ! La faute à qui ? A la grève et au mauvais souvenir que les gens ont de celle de 2007.

Et après on vient nous parler de solidarité ? Ok, bon c’est cool ça alimente les conversations et les débats. Et ça permet aux bobos de gauche (qui ne sont pas touchés dans leur pouvoir d’achat, vivent dans le 5e et mettent leurs gosses dans des écoles privées « américaines ») de s’insurger contre le gouvernement tout en sirotant une bouteille de Don Pérignon…. Classe non ?

Perso, la crise ne me touche pas. La baisse du pouvoir d’achat non plus ! J’ai créé ma propre chance pour être là où je suis actuellement et je fais bien ce que je veux (avec mes cheveux et mon salaire). Certes, je ne suis pas non plus un monstre d’égoïsme, et c’est navrant de voir que de pauvres gens perdent leur boulot, se retrouvent dans la merde etc (et je ne sais pas si vous avez remarqué, mais tous les reportages qu’on peut voir en ce moment à la télé, nous dressent des tableaux à faire pleurer dans les chaumières de « pauvres gens » bien triés sur le volet… Horrible certes, mais ça fait de l’audience !). Mais ce n’est pas nouveau !!! C’est cyclique, normal, inévitable et ce depuis la création du capitalisme (cf : vos vieux bouquins d’éco avec les courbes de la croissance éco et les cycles de Kondratieff&Co – ou alors Wikipedia ça marche aussi….). Il n’y a pas besoin de remonter bien loin dans l’histoire pour en trouver des exemples à la pelle ! Cependant, c’est comme ça, on ne peut pas sauver tout le monde. Nous sommes dans un système qui veut ça, à chacun de se débrouiller. C’est malheureux, oui, mais c’est la vie !

Après je ne pense pas que manifester en faisant une grève générale soit forcément la meilleure solution. Ca gonfle les usagers et il y a des débordements (c’est le bordel à St-Lazare depuis début décembre, résultat la gare a été fermée et l’accueil dévasté par des usagers au bord de la crise de nerfs)… Ce ne sont pas des comportements normaux !!!

Toujours est-il qu’aujourd’hui je suis au boulot, qu’il manque pas mal de personnes bloquées en banlieue car elles sont tributaires du RER A ou des Transiliens, et que du coup je suis bloquée sur certains de mes projets en cours ! Merci la grève de nous mettre en danger alors que nous ne nous sentons pas, habituellement, menacés dans notre travail ! Parce que qui c’est qui va devoir rendre des comptes à son boss (et aux clients) lundi matin sur les retards pris, bah c’est bibi tiens ! Parce que eux, la grève, ils s’en foutent comme de l’an 40 !

Ps : (A mon humble avis) Petit fonctionnaire, tu n’es pas le plus à plaindre mais celui qui gueule le plus. Retourne au travail et arrête de nous faire subir ton idéologie de syndicaliste ! Méfie-toi parce que tout ça va se finir en privatisation, et là tu pourras ne t’en prendre qu’à toi. Ouhhh oui je suis méchante, une sale connasse de capitaliste qui consomme (mais moi je pense à la croissance quand je vais m’acheter des robes et des bottes). Cependant, je te mets en garde ! Regarde autour de toi. Regarde chez nos amis européens comment ça se passe, ou pire chez nos lointains amis les ricains : tu as de la chance de vivre en France, mais tout finira un jour par péter pour de bon, et certainement pas dans le sens que tu voudrais. Moi je dis ça, je dis rien, je bosse dans le privé et ma boite n’est absolument pas touchée par le contexte économique actuel (et on fait même un gros chiffre d’affaire si tu veux tout savoir ! Bouh oui je suis vraiment une connasse…)

Sur ces belles paroles, j’ai bien râlé (et digéré mes crêpes de ce midi – autre sujet beaucoup plus futile, lundi c’est la chandeleur !) mais ce n’est pas le tout, il faut que je me remette à la tâche* !

La Râleuse, anti-fonctionnaire (et pourtant j’en ai un dans la famille… irrécupérable, on l’a perdu…C’est dur la vie !)

(*travailler plus pour gagner plus, vous me suivez ? Pas question de gruger !)

Publicités

1 Response to "C’est la grève, et alors ?"

Tiens tu peux pas me trouver un taf tou pareil lol ?
euhh en même temps, pareil jeudi je n’ai eu aucun souci pour me trimballer dans paris et neuilly… Donc no soucy !!!

Mais bon…. la grêve quelle plaie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :