Les Médisantes

Les Noces Rebelles

Posted on: février 13, 2009

Par La Snob

Samedi dernier, petite séance ciné! Choix du fim : Les Noces Rebelles, que j’avais envie d’aller voir depuis un certain temps. Pas pour DiCarpaccio qui me laisse de marbre, ni pour sa comparse, dont décidément je n’arrive pas à imprimer les nom. Mais pour le thème en lui même : un couple qui se perd, qui s’est éloigné de ses désirs d’origine d’être différents des autres et qui tente de retrouver ce qui les avais unis. Parce que finalement c’est un peu le cas de tous les jours, la vie quotidienne de tous les gens vivants ensemble, mariés, avec ou sans enfants.

On se rencontre, on se plait, on s’aime, on habite ensemble et on commence à fusionner nos vies. Mais aux début, à l’origine, on rêve notre vie de couple. On se dit qu’on est différent des autres. On est plus beau, plus amoureux, moins banal que les autres. Que NOUS, nous ne finirons pas dans un pavillon de banlieue avec 2 mômes et 1 chien. Et puis le temps passe et on se rend compte que SI finalement. Bon peut être pas de manière aussi caricaturale que décrite ce-dessus, mais quand même. Notre vie de couple est devenue banale, routine de tous les jours à aller bosser, faire les courses, régler les tâches administratives, s’occuper du petit. Où sont donc passés nos désirs d’antan? Nos envies de voyages, de cultures, de sorties, notre vision de nous si différentes. Finalement, nous sommes comme les autres. C’est justement ça que constate Kate Winslet (ça y’est ça m’est revenu) dans le film. Plus encore, elle constate qu’elle aime son mari qui lui n’a pas fait ce qu’il aurait aimé faire quand il était « jeune ». Donc pourquoi ne pas faire en sorte de recommencer une vie tous les deux où il pourrait réaliser  ce qu’il voudrait.

Et là autre révélation : son mari n’est pas celui qu’elle a cru. Il s’est imaginé d’une certaine manière mais n’avait jamais envisager l’être vraiment, et elle ne s’est accrochée qu’à ce qu’il disait vouloir être et non à ce qu’il est réellement. Elle ne veut plus de cette vie banale dans laquelle elle est tombée. Elle est différentes, elle en est sure, et elle veut recommencer. Être ce qu’elle est vraiment. Mais lui finalement aime cette vie et n’en veut pas d’autre. Aurait-elle donc épousé une idée de ce qu’elle croyait être son mari et non ce qu’il est réellement? probablement… Je ne vous raconterais pas la fin du film, mais cette histoire qui se passe dans les années 50 est finalement ce qui se passe autour de nous.

Les gens ne veulent pas vivre seuls. Ils se trouvent un compagnon. Vivent leur vie comme elle vient et parfois ils se réveillent un jour et se disent : « mais ce n’est pas ça que je voulais »! Et moi ce n’est pas ça que je veux! Je ne veux pas être comme les autres. Rentrer dans le moule « Pavillon en banlieue, avec 2 gosses et 1 chien ». Je veux un homme que j’aime et qui m’aime. Vivre de passion chaque jour de ma vie et ne jamais tomber dans la routine. Sinon pourquoi vivre avec quelqu’un si c’est juste pour trouver une solution à la solitude? Autant prendre un chien ou se mettre en coloc!

Et vous que préférez-vous? Vivre avec quelqu’un même si ce n’est pas la passion pour ne pas être seul, ou ne vivre que pour la passion quitte a rester seul?

La Snob, trop passionnée pour se résigner à la banalité!

Publicités
Étiquettes : ,

3 Réponses to "Les Noces Rebelles"

Je partage assez ton avis. Je pense qu’il vaut mieux être seul/seule que mal accompagné/ée. Ceci dit, ce n’est pas non plus toujours facile. J’ai beaucoup aimé ce film au passage.

Merveilleux film et très très bon roman.
Et joli billet 😉

Sans aucune hésitation et pour être restée célibataire pendant très longtemps parce que je ne voulais pas d’un homme de compagnie ou d’une relation tiède: mieux vaut seul(e) que mal accompagné(e).
On apprend tellement sur soi et ses désirs en étant seul…

Bonjour Miss Nahn!
Je suis parfaitement d’accord avec toi, pourquoi se contenter d’une relation tiède? C’est sur que ce n’est pas toujours facile d’être seule en attendant la bonne personne, mais comme tu le dis si bien, on apprend beaucoup sur soi et ses désirs. Mais attention tout de même à ne pas virer vieille fille 😉
Et puis aujourd’hui, nous les femmes ont a déjà tout : notre propre logement, un boulot, une vie bien remplie entre les copines, le boulot, les sorties et la famille, alors pourquoi s’embarrasser d’un mec tiède?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :