Les Médisantes

Archive for the ‘Vive la technologie !’ Category

Par la Râleuse.

Les messages ou SMS, vaste sujet. Certes, c’est pratique et rapide (surtout lorsque l’on est dans un endroit où l’on ne peut pas parler, comme en réunion ou en cours) mais en faisons-nous bon usage ?

Pour ma part, je ne suis pas une grande adepte de la chose (bon, quand j’étais ado et que j’avais découvert ça, c’était la folie furieuse je l’avoue). Pour checker un rvd, dire qu’on arrive etc, il est indéniable que c’est super pratique ; mais dans la vraie vie, pour une vraie discussion je trouve que ça fout plus la merde qu’autre chose.

Exemple simple : j’ai un humour particulier et j’aime bien faire des vannes. Sauf que dans les messages, il n’y a pas le ton sur lequel on le dit, ce qui dans grand nombre de cas finit vite en conflit. C’est notamment le cas quand vous communiquez avec votre amoureux. Au départ on envoie un message anodin ou rigolo, c’est souvent mal perçu ou alors on comprend mal la réponse et là, sans s’en rendre compte, on finit par se pourrir la gueule ou bouder dans son coin. Le SMS est source de conflit, d’incompréhension. Un vrai fouteur de merde ce truc ! Conclusion : mieux vaut passer un coup de fil rapide ou laisser un voice mail (au moins il y a le ton !).

Ce qui m’amène à réfléchir sur : Comment faisait-on avant l’arrivée des téléphones portables ? Nos parents par exemple, ils arrivaient bien à se donner rencart et à communiquer parfaitement sans leur téléphone vissé sur leur oreille. Mais comment faisaient-ils vraiment ? J’ai vraiment du mal à l’imaginer… Nous communiquons dans tous les sens : mails, SMS, téléphone, FB. C’est dingue ! Mais je crois que ça en finit par être étouffant. Avant, au moins quand les gens étaient énervés ils ne se ruaient pas sur leur combiné pour dire ces quatre vérités à la personne concernée. Ils attendaient, dans deux cas sur trois la pression retombait et le conflit était écarté. Idem dans le couple, je pense que bien des conflits étaient évités. Et surtout ils ne devaient pas (se) poser les éternelles questions : « T’es où ? », « Pourquoi il ne me répond pas, il a reçu l’accusé pourtant !? » ou alors « Son téléphone est éteint, c’est louche, il me cache un truc… » et pire encore : l’espionnage intempestif, la lecture de textos ou le checkage des nouveaux numéros dans le téléphone de son(sa) bien-aimé(e) (si si je vous assure, il y a des personnes qui font ça), etc, etc…

Finalement, c’était tout de même plus sain de vivre sans les portables ! On s’envoyait des cartes postales, on se passait des coups de fils importants (et pas seulement pour parler de la pluie et du beau temps). Bref on communiquait pour de vraies bonnes raisons !

Cela dit, je ne sais vraiment pas comment je pourrais m’en passer de mon portable. Je pense que je me sentirais abandonnée de tous, coupée du monde. Dingue quand même (NB : je suis déjà partie en vacances à l’autre bout du monde trois semaines, en laissant mon téléphone chez moi. Comme je suis fière !).

Et vous ? Vous en pensez quoi de tout ça ? Est-ce que le portable et les SMS vous paraissent nuisibles parfois ? Est-ce que vous pourriez vivre sans ? Est-ce qu’il vous arrive parfois de l’éteindre (moi je ne peux pas, sauf quand je prends l’avion !) ?

La Râleuse, complètement happée par la nébuleuse technologique.

Publicités